DAMIEN-JOUE
Recherche pour :

La genèse du projet

 

Maman de Damien, adulte autiste de 40 ans, faible lecteur et peu communiquant, Nadine GOUARD en est aussi sa tutrice.

Damien est en établissement, un Foyer pour autiste, l’Airial du Nid de l’Agasse, au Barp.

Il perçoit une Allocation pour Adulte Handicapé et a aussi des dépenses fixes. Nadine doit suivre ses comptes avec lui et depuis quelques mois elle l’a associé à la gestion des dépenses qu’il fait (décembre 2018).

 

Comment faire quand la personne en situation de handicap n’a pas de notion du temps et de l’argent mais a des aptitudes pour comprendre ? Lesquelles, on en découvre tous les jours.

Par le biais du jeu, de la manipulation des dés et de la monnaie fictive, Damien a pu accéder à la gestion de son argent. Il a même sa carte bancaire maintenant.

Il y a eu tout un travail autour du repérage dans le temps (l’AAH est versée le 5 du mois, le Département prélève le 26, mon téléphone est prélevé le 15…).

Un travail autour du calcul, de la manipulation de l’argent et du rendu de monnaie a été nécessaire. Nadine et Damien ont eu un premier fou-rire quand elle lui a dit qu’il devait verser 582.25€ au Département et qu’il a répondu « c’est trop cher », c’est 5€ 82 ! Cette étape a permis de lui expliquer que le Département finançait l’hébergement, qu’il avait des droits (AAH) mais aussi des devoirs (payer son hébergement comme nous, nous payons un loyer). Nous étions en décembre 2019. Un plateau de jeu est créé pour Damien avec lequel sa maman teste ses aptitudes et travaille avec lui des compétences.

 

Début 2020, Nadine se pose la question de proposer à l’établissement où est placé Damien « Foyer Airial du Nid de l’Agasse » au Barp d’animer bénévolement des ateliers permettant à d’autres résidents de s’initier à la manipulation de l’argent. Pourquoi les outils créés pour Damien ne seraient-ils pas transposables à d’autres personnes dans la même situation ?

 

Le jeu « Mes sous » a commencé à se dessiner. Le jeu « Mes sous », parce que Damien, quand il parle de son argent,  dit « mes sous », est un jeu de plateau.

L’association « Damien joue » voit le jour le 16 janvier 2020.

Ce jeu doit favoriser l’échange et la discussion entre pairs et ramener certaines personnes plus dépensières que d’autres, à prendre conscience qu’elles ne peuvent plus dépenser car elles ne pourront pas finir leur mois. Les personnes en établissement sont encadrées par des professionnels pour qui il peut être difficile parfois de faire comprendre à la personne qu’elle n’a presque plus d’argent.

Dans ce jeu, la manipulation d’argent est prévue. L’apprentissage de la manipulation : le paiement, la vérification du rendu de monnaie, le calcul, vont permettre d’acquérir un peu plus de savoir et d’autonomie. Par le jeu, c’est plus facile.

Il est apparu alors (juin 2020), en le testant, que 3 niveaux de joueurs se sont imposés à nous, avec des objectifs et aptitudes différentes.

Il nous a fallu apprécier leur niveau d’accès au jeu et pour cela, évaluer des prérequis. Ceux-ci sont au nombre de 5, pour tous les niveaux :

  1. Calcul,
  2. Lecture,
  3. Repérage dans l’espace et le temps,
  4. Manipulation de l’argent,
  5. Raisonnement logico-mathématique.

La personne qui accompagne dans le jeu doit avoir vérifié les acquis des joueurs pour ne pas les mettre en difficulté.

 

En clair :

Le jeu « Mes sous » est destiné aux personnes vulnérables qui ne manipulent pas l’argent mais ont un budget à gérer (avec ou sans tuteur). Les personnes peuvent être hébergées en établissement, accompagnées par des services adaptés (Établissements adaptés, SESSAD, SAVS, SAMSAH, intervenants sociaux…)

 

Pour jouer, il faut avoir des bases en calcul, lecture, repérage dans le temps et l’espace, manipulation de l’argent et raisonnement logique.

L’accompagnant, animateur du jeu, connaît ses futurs joueurs :

Situation 1 : Le joueur peut accéder directement au plateau de jeu.

⇒ L’accompagnant utilisera les plateaux niveau 2 ou niveau 3, selon les besoins des joueurs et le projet de l’accompagnant.

Situation 2 : Le joueur a des lacunes dans les 5 compétences citées.

⇒ L’accompagnant vérifiera les acquis des joueurs à l’aide des livrets (niveau 1, niveau 2 puis niveau 3). A chaque fin de vérification, l’accompagnant animera des séances de jeu avec le plateau correspondant au niveau évalué. L’accompagnant sera certain de ne pas mettre le joueur en difficulté face à ses pairs.

Actuellement, la situation 1 est expérimentée avec l’ADIAPH et l’APAJH